Audience (version avec sous titrage codé)


Vidéotranscription

La vidéo combine des éléments d’action en direct et graphiques.
[début de la musique d’ouverture]

Arrière-plan embrouillé d’un bureau où l’on voit un drapeau du Canada. Le logo du Tribunal canadien des droits de la personne apparaît au haut de l’écran et le titre de la vidéo, « Audience », apparaît dans une case turquoise au milieu de l’écran.

[la musique joue en continu]

Plan d’ensemble d’une dame assise sur un divan dans un salon. Elle de longs cheveux gris et porte des lunettes et un chandail bourgogne. Elle s’adresse directement à la caméra.

[Isabelle : Bonjour, je m’appelle Isabelle. Ma plainte de discrimination a été transmise au Tribunal canadien des droits de la personne. Lorsque la médiation a échoué...]

[la musique continue]

Transition à un gros plan de la même dame, Isabelle, vêtue différemment, car c’est un autre jour. Elle est assise à une table, sur laquelle se trouvent des documents, un ordinateur portatif et un téléphone cellulaire. Elle tient un document qu’elle lit, le dépose et tape à l’ordinateur.

[Isabelle : ... la plainte est passée à l’étape de l’audience. Je n’avais pas d’avocat ou personne qui pouvait m’aider, donc j’étais un peu inquiète. Je n’étais pas certaine de la façon dont l’audience se déroulerait.]

[la musique continue]

Transition à un gros plan embrouillé d’une table où l’on voit un dossier, des papiers et un téléphone cellulaire. En avant-plan, une boîte turquoise où il est écrit :
« Comment se déroule l’audience? »

[la musique continue]

Transition à un plan américain d’un homme vêtu d’un complet, dans une salle d’audience vide. Il s’adresse directement à la caméra.

[Philippe : Bonjour, je m’appelle Philippe et je suis agent du greffe au Tribunal canadien des droits de la personne. Lors de l’audience, les parties présentent leur témoignage, leurs témoins et leurs arguments au Tribunal, et celui-ci détermine ensuite s’il y a eu discrimination.]

[la musique continue]

Transition à un plan général d’Isabelle, vêtue d’un tailleur. Elle tient un cartable blanc et une mallette. Elle est dans un couloir, ouvre une porte et entre dans une salle d’audience où des gens sont assis. Deux personnes, une femme et un homme, sont debout et la saluent. 

[Philippe : Une audience peut avoir lieu à de nombreux endroits différents, comme la salle de conférence d’un hôtel, une salle de cour ou une salle d’audience du Tribunal à Ottawa.]

La scène se poursuit avec Philip, l’agent du greffe, qui est vêtu d’un complet. Il se lève et s’avance pour serrer la main d’Isabelle, dont la voix hors champ remplace celle de l’agent du greffe.

[Isabelle : Lorsque je suis entrée dans la salle d’audience, l’agent du greffe s’est présenté et m’a indiqué où m’asseoir.]

Transition à un schéma avec plusieurs cases turquoise sur lesquelles apparaît du texte. Il s'agit du schéma de la disposition des sièges dans une salle d’audience. Le texte « Membre du Tribunal » est au haut du schéma. En dessous se trouvent deux cases : « Agent du greffe », à gauche, et « Témoin », à droite. Dessous, il y a trois cases : « Plaignante (et avocat) » à gauche, Commission (avocat) au centre et intimé (et avocat) à droite. En dessous, on voit sept cases où il est écrit « Sièges publics ». La voix hors champ d’Isabelle explique le contenu à la caméra.

[Isabelle : J’étais assise à gauche. L’intimé et leur son avocat étaient assis à droite. Entre nous, il y avait une table où devait s’asseoir l’avocat de la Commission canadienne des droits de la personne, s’il était présent. Il ne l’était pas pour mon audience. Il y avait même des membres du public assis à l’arrière de la salle.]

[la musique continue]

Le schéma se dissout pour faire place à un plan américain d’Isabelle qui se tourne vers les gens assis derrière elle. Un homme et une femme lui sourient et la saluent. Isabelle se retourne vers l’avant.

[Isabelle : Ma sœur et mon conjoint y étaient également pour m’appuyer.]

[la musique continue]

Transition à un plan américain de l’agent du greffe, documents en main, qui se dirige vers Isabelle et lui remet des documents. À l’avant-plan, une femme et un homme sont assis à l’extrémité de la salle. La caméra fait un panoramique vers Isabelle qui reçoit les documents de l’agent du greffe. La voix hors champ d’Isabelle poursuit l’explication.  

[Isabelle : L’agent du greffe a demandé à tout le monde de remplir une fiche de comparution.]

Transition à un très gros plan d’Isabelle qui remplit le document.

[Isabelle : Je devais y indiquer mon nom, mon adresse et le nom des témoins que je prévoyais convoquer.]

[la musique joue en continu]

Transition au plan d’Isabelle assise sur le divan de son salon au moment présent, qui s’adresse directement à la caméra.

[Isabelle : Après s’être présenté, l’agent du greffe nous a donné quelques directives de dernière minute.]

[la musique joue en continu]

Gros plan de l’agent du greffe dans la salle d’audience.

[Isabelle : Il nous a également informé que l’audience était enregistrée.]

Transition à un plan américain de l’agent du greffe se levant pour parler, suivi d’un plan général de la salle d’audience où l’on voit l’agent du greffe et tout le monde se lever. 

[Philippe : À l’ordre, s’il vous plaît. Veuillez vous lever.]

Transition à un gros plan d’une dame vêtue d’une veste orange qui entre dans le cadrage et s’assoit. Isabelle parle hors champ.

[Isabelle : Ensuite, la membre du Tribunal chargée de l’instruction est entrée dans la salle. Elle a agi comme une juge et s’est assise à l’avant de la salle d’audience.]

Transition au plan d’ensemble de la salle d’audience lorsque les gens sont debout.

[Philippe : Veuillez vous asseoir.]

Plan américain de l’agent du greffe qui s’adresse à la salle d’audience.   

[Philippe : L’affaire que nous instruisons aujourd’hui a été déposée en vertu de l’article 5 de la Loi canadienne sur les droits de la personne par Isabelle Durand, … (sa voix faiblit).]

Plan-séquence pendant que la voix hors champ d’Isabelle explique le contenu de la vidéo. On voit d’abord un gros plan d’Isabelle assise dans la salle d’audience avec quelques personnes du public assises derrière elle. Elle se lève et commence à parler et la caméra se dirige vers une femme vêtue d’un tailleur qui est debout et parle, alors que l’homme à côté d’elle est assis. Il s’agit de l’intimé et de son avocate. 

[Isabelle : Une fois que l’affaire a été présentée, le moment est venu pour les parties de se présenter. Je me suis présentée en premier, puis ce fut au tour de l’intimé.]

Transition à un gros plan de la membre du Tribunal pendant qu’Isabelle parle en voix hors champ. 

[Isabelle : On nous a ensuite demandé si nous voulions faire des remarques d’ouverture…]

[la musique continue]

Transition à un plan général de la salle d’audience où l’on voit Isabelle assise et des personnes du public derrière elle. Une case turquoise apparaît en haut à gauche de l’écran, avec le texte « REMARQUES D’OUVERTURE / EXPOSÉ INITIAL »

[Isabelle : …soit un résumé de ce que nous avions l’intention de prouver au cours de l’audience.]

Isabelle se lève et parle vers l’avant de la salle.

[Isabelle : J’estime qu’il est important que les Canadiens handicapés aient accès aux services offerts au reste de la population canadienne. Ainsi, au cours de cette audience, j’ai l’intention de prouver que VitePrime… (sa voix faiblit).]

[la musique continue]

Transition à un plan d’ensemble de l’intérieur de la salle d’audience. L’agent du greffe se dirige avec une bible vers le témoin qui se lève et met sa main droite sur la bible pendant que l’agent du greffe lit un texte. Une boîte turquoise apparaît avec le texte « SERMENT OU AFFIRMATION SOLENNELLE ».La voix hors champ d’Isabelle poursuit l’explication.

[Isabelle : Ensuite, on nous a demandé de convoquer nos témoins. Avant qu’ils puissent témoigner, ils devaient prêter serment.]

[la musique continue]

Plan-séquence dans la salle d’audience pendant que la voix hors champ d’Isabelle se fait entendre. Il commence par un plan américain d’Isabelle debout avec des membres du public derrière elle. Elle qui articule silencieusement et regarde à sa gauche. Transition au plan américain du témoin lui répondant, assis à la barre des témoins. Une case turquoise apparaît à la droite au bas de l’écran avec le texte « INTERROGATOIRE », suivie d’un plan de l’intimé assis et de son avocate debout parlant au témoin.

[Isabelle : Chaque partie pouvait poser des questions aux témoins. C’est ce que l’on appelle l’interrogatoire. Il est utile de savoir qu’il existe trois types d’interrogatoires.]

[la musique continue]

Transition à un plan embrouillé de la salle d’audience. La voix hors champ d’Isabelle explique le contenu graphique qui se trouve en avant-plan.

INTERROGATOIRE PRINCIPAL
questions à un témoin que vous avez convoqué à l’audience

CONTRE-INTERROGATOIRE
questions à un témoin appelé par l’autre partie

RÉINTERROGATOIRE
questions supplémentaires au témoin que vous avez convoqué, après le contre-interrogatoire par les autres parties

[Isabelle : Lors de l’interrogatoire principal, vous posez des questions à un témoin que vous avez convoqué à l’audience. Lors du contre‑interrogatoire, vous posez des questions à un témoin appelé par l’autre partie. Pendant le réinterrogatoire, vous posez des questions supplémentaires au témoin que vous avez convoqué, après le contre-interrogatoire par les autres parties.]

[la musique continue]

Transition au plan américain d’Isabelle chez elle, habillée différemment pour signaler que c’est un autre jour. Elle est assise à une table sur laquelle se trouvent des documents, un téléphone cellulaire et un ordinateur portatif. Elle lit le document qu’elle tient dans ses mains.

[Isabelle : Avant l’audience, j’ai reçu une lettre comprenant des directives sur la marche à suivre pour préparer un recueil de documents...]

[la musique continue]

Plan-séquence pendant que la voix hors champ d’Isabelle explique le contenu à l’écran. Première transition à Isabelle assise dans la salle d’audience qui feuillette un des cartables.
Transition à un très gros plan des cartables blancs sur la table.
Transition à un plan général d’Isabelle qui prend trois cartables, se dirige vers l’agent du greffe et lui remet les cartables. Il les prend et s’assoit. En arrière-plan, l’intimé et son avocate sont assis ensemble et le témoin est à la barre des témoins.

[Isabelle : …soit un cartable à trois  anneaux de documents divisés par des onglets où l’on classe les documents, images ou objets dont on a l’intention de se servir comme preuves à l’audience. Vous devrez apporter au moins cinq copies de votre recueil de documents à l’audience, c’est‑à‑dire une copie pour chacune des parties et trois pour le Tribunal, que vous remettrez à l’agent du greffe avant le témoignage de votre premier témoin. Lorsque vous interrogez un témoin, vous pouvez consulter votre recueil de documents.]

[la musique continue]

Transition au plan d’Isabelle dans la salle d’audience, qui se lève pour parler.  

[Isabelle : Mon recueil de documents peut‑il être déposé comme pièce?]

[la musique continue]

Transition à un plan de l’agent du greffe qui s’adresse à la salle.

[Philippe : Le recueil de documents de la plaignante est déposé comme pièce P‑1.]

[la musique continue]

Transition au plan d’Isabelle qui se lève pour s’adresser au témoin et plan du témoin qui consulte le cartable.

[Isabelle : M. Martin, pourriez‑vous identifier le document dans l’onglet 2 de la pièce P-1 pour le Tribunal?]

[la musique continue]

Transition au plan américain de l’agent du greffe dans la salle d’audience vide, qui s’adresse directement à la caméra.

[Philippe : Une fois que tous les témoins ont été interrogés et que l’ensemble de la preuve a été présentée, chaque partie a l’occasion de présenter sa plaidoirie pour expliquer les faits qu’elle croit avoir été prouvé par la preuve et pourquoi.]

[la musique continue]

Gros plan des cartables sur la table dans la salle d’audience et d’Isabelle, qui prend des notes, pendant qu’on entend la voix hors champ de Philippe, l’agent du greffe.

[Philippe : Il est préférable de prendre des notes pendant l’audience afin d’être prêt à présenter votre plaidoirie.]

[la musique continue]

Transition à un plan américain d’Isabelle debout dans la salle d’audience qui s’adresse aux personnes à l’avant.

[Isabelle : Les téléphones cellulaires sont nécessaires pour tous les Canadiens, surtout pour les Canadiens handicapés vivant seuls. Ils représentent littéralement un lien vital avec le monde extérieur(sa voix faiblit).]

La scène se poursuit avec Isabelle prononçant silencieusement sa plaidoirie sous divers angles de caméra et la voix hors champ de Philippe, l’agent du greffe. Une case turquoise apparaît en haut de l’écran à gauche avec le texte « PLAIDOIRIE ».

[Philippe : Votre plaidoirie devrait comprendre le redressement que vous demandez et un récapitulatif des preuves à l’appui de cette demande.]

[la musique continue]

Transition au plan d’Isabelle debout dans la salle d’audience qui s’adresse aux personnes à l’avant.  

[Isabelle : Je demande que VitePrime Télécom permette aux Canadiens handicapés d’obtenir plus facilement un service rapide et j’aimerais réclamer… (sa voix faiblit)]

[la musique continue]

Transition à un plan d’ensemble d’Isabelle chez elle. Elle marche vers la table dans sa cuisine avec un document en main. Elle s’assoit et lit le document tandis que la voix hors champ de Philippe se fait entendre.   

[Philippe : Après l’audience, le Tribunal rend une décision indiquant s’il estime qu’il y a eu, ou non, discrimination.]

Très gros plan du document qu’elle tient entre ses mains. Il s’agit de la décision du Tribunal canadien des droits de la personne.

[Philippe : Le Tribunal s’emploie à rendre sa décision le plus rapidement possible…]

Transition de retour sur Isabelle qui lit le document.

[Philippe : …mais les affaires plus complexes peuvent exiger plus de temps.]

[la musique continue]

Transition à un plan américain de Philippe, l’agent du greffe, dans la salle d’audience vide, qui s’adresse à la caméra.

[Philippe : Pour en savoir plus sur les audiences, veuillez consulter le site Web du Tribunal canadien des droits de la personne et assurez‑vous de visionner nos autres vidéos sur le processus préliminaire, la gestion des instances et la médiation.]

Transition à un fond noir où apparaît le texte suivant :

Pour en savoir plus sur le
Tribunal canadien des droits de la personne,
consultez le site chrt-tcdp.gc.ca ou communiquez avec nous :

Registrar-Greffier@chrt-tcdp.gc.ca
Téléphone : 613‑995‑1707
Sans frais : 1‑844‑899‑3604

Le logo du gouvernement du Canada apparaît sur un fond noir.